Un « aplovou » est celui qui, avec la dernière pluie, c’est-à-dire depuis très peu de temps, est venu s’installer dans un village qui n’était pas le sien.

Un « arôlé » est une personne établie depuis un certain temps déjà dans une localité où elle n’est pas née. (On sait encore qu’elle provient de tel village).

Extrait du mensuel « Les ECHOS de Comblain », Mars 1976, 31éme année – N°3, première note subpaginale de la première colonne de la page 18.

Ces deux mots wallons très imagés sont hélas encore très utilisés aujourd’hui dans certaines régions.  Ces termes, de par leur signification, démontrent à suffisance « l’ostracisme » dont peuvent faire preuve certains « purs qui sont nés dans la commune » (même référence, page 17, colonne 1, 2ème paragraphe, alinéa 3).

Il n’empêche certains de ces aplovous sont heureux de vous présenter ce site qui témoigne de la profonde affection pour leur région : l’Ourthe  moyenne et inférieure.

Publicités